lundi 3 avril 2017

Belgique : erinophilie 1937 – petit mystère




Je découvre parmi d’autres timbres, cette vignette, inconnue pour moi.
Je montre la vignette à mon club de Ganshoren, André sans hésiter me dit qu’il est catalogué dans le COB de Belgique en Erinophilie. En effet je le trouve en 1937, émis pour la Coupe Internationale Gordon-Bennett en ballon le 20/6/1937. Mais voilà, cet exemplaire à une surcharge rouge REGENSBURG. Il faut savoir que Regensburg est en Allemagne. J’ai aussi présenté la vignette à Henri qui manifestement connaît bien ces vignettes.  Il les recherche, mais ne peut m’en dire plus. Comme dans ces cas-là je m’acharne toujours, j’ai posé la question mystère sur le forum de Delcampe. J’ai eu beaucoup d’explications de Benny, je recopie ses réponses qui font la lumière sur le sujet. Reste quand même un petit mystère, à savoir, pourquoi un timbre isolé,

sans document ?

Le ballon belge OO-BFM Belgica dirigé par Ernest Demuyter et Pierre Hoffmanns parcourut 1396 km jusque Tukumo en Lettonie, après 46h15 de vol et remporta la coupe.

Ce ballon emporta des cartes postales avec cachet postal de Bruxelles (20/06/1937) et qui furent "parachutées" en 5 dépêches lestées de 1,5 kg.

Les lieux de parachutages furent, d'après le document en annexe : Namur, Karlsruhe, Regensburg, et .... deux autres endroits cachés par la vignette.
Les cartes ainsi récupérées au sol reçurent une marque du lieu de récupération et acheminées vers leurs heureux destinataires.
Celles parachutées à Regensburg reçurent donc la marque rouge qui figure sur la vignette et sur la carte ci-dessus. Il est probable que pour cette vignette la marque Regensburg fut apposée et que celle-ci fut décollée par la suite.


Le document ci-contre annonçait aux malchanceux destinataires que le courrier parachuté à Namur n'était toujours pas retrouvé.
(Pour la petite histoire, il fut finalement retrouvé le 11 août 1937)
En relisant bien la carte jointe à mon mail précédent, je constate que seules les deux dernières dépêches avaient été retrouvées au moment de l'envoi de cet avis.
Regensburg (Ratisbonne) étant la troisième sur les cinq, on peut donc en déduire que le courrier parachuté à Regensburg était toujours dans la nature à ce moment-là, comme celui de Namur et probablement aussi celui de Karlsruhe.
Il est donc probable que les destinataires du courrier pour Regensburg aient reçu un avis similaire avec une vignette vierge collée dessus et la mention Regensburg à la place de celle de Namur. En effet, pourquoi avoir prévenu pour Namur et pas pour Regensburg ou Karlsruhe ?
Peut-être la vignette était-elle alors l'une de celles collées (vierge) sur cet avis et qu'elle a reçu la marque rouge "Regensburg" lorsque la carte est parvenue à Charles Van de Haeghen à Bruxelles et que le courrier fut finalement retrouvé et acheminé à son destinataire. Un coup de tampon sur le courrier réexpédié et un coup de tampon sur la vignette ; affaire classée !
Raison pour laquelle cette vignette serait restée détachée de tout document.
En effet, si on peut se référer à la pièce jointe à ma première réponse, il semblerait que les vignettes du courrier transporté par le ballon aient été oblitérées avec un cachet « Ballon - Belgica 20/06/1937 », qui ne semble pas être un cachet postal.
Par contre, à côté de la vignette se trouve un timbre officiel avec une oblitération postale.
Pourquoi en effet un collectionneur aurait-il détruit un tel document en décollant le timbre ?
Ceci, bien-sûr, ne sont que des suppositions.

Benny

Merci Benny pour ces infos.
Pierre Santy







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire